Le chef de Daesh a été tué, le 27 octobre, lors d’une opération américaine dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé le président américain Donald Trump, ce dimanche.

Le chef du groupe État islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, est mort au cours d’une opération militaire en Syrie, a déclaré le président américain Donald Trump, ce dimanche.

« Le forces spéciales américaines ont réalisé une opération compliquée. Un grand nombre de compagnons d’al-Baghdadi ont été tués pendant l’opération », a affirmé le chef de l’État américain lors d’une allocution depuis la Maison blanche.

« Mort comme un chien »

Le chef de l’EI, « calife » autoproclamé en 2014, « est mort comme un chien », a ajouté le président américain. « Il n’est pas mort comme un héros, il est mort comme un lâche », a martelé Donald Trump, précisant qu’Abou Bakr al-Baghdadi s’était fait exploser avec sa « veste » chargée d’explosifs, alors qu’il s’était réfugié dans un tunnel creusé pour sa protection. « Trois de ses enfants sont morts avec lui », a ajouté le président américain.

Avec Jeuneafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here