Une cérémonie commémorative a été organisée lundi pour dire adieu à Yuan Longping, connu comme le « père du riz hybride », décédé samedi.

Malgré une journée de travail chargée, des milliers de personnes vêtues de noir sont venues déposer des fleurs sur le site avant le début de la cérémonie à 10h00 à Changsha, capitale de la province centrale du Hunan.

Le plus grand scientifique dans le domaine du riz, qui a développé en 1973 la première souche de riz hybride à grand rendement, est décédé d’une défaillance d’organe à 91 ans, à Changsha.

L’agronome a consacré plus de cinq décennies à la recherche et à l’amélioration du riz hybride, qui a atteint sa troisième génération, aidant ainsi la Chine à accomplir un grand miracle, à savoir nourrir près d’un cinquième de la population mondiale avec moins de 9% de la superficie totale des terres arables mondiales.

Son dévouement à vie pour réduire la faim a fait de lui un nom bien connu en Chine, où avoir suffisamment à manger était autrefois un problème majeur. En 2019, M. Yuan a reçu la Médaille de la République, la plus haute distinction d’Etat de la Chine.

L’afflux de personnes endeuillées a provoqué un embouteillage de plusieurs kilomètres de long, incitant beaucoup d’entre elles à descendre de leur véhicule pour se rendre à pied jusqu’au site de la cérémonie, ont déclaré des journalistes sur place. Certaines personnes en deuil sont même venues en train en provenance d’autres villes pour « voir grand-père Yuan pour la dernière fois ».

« Des gens de l’extérieur du Hunan viennent pour lui dire adieu », a indiqué Liu Haohui, l’un des chauffeurs de taxi qui ont offert des trajets gratuits aux personnes endeuillées. « En tant que chauffeur de taxi local, nous souhaitons faire quelque chose pour rendre hommage à M. Yuan« .

Parmi les importantes foules de personnes endeuillées, il y avait également des livreurs portant des fleurs, qui, selon eux, avaient été commandées par des clients lointains.

De nombreux fleuristes à Changsha ont indiqué à l’Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) que leurs chrysanthèmes avaient tous été vendus. « Les commandes en ligne n’ont cessé d’affluer. Nous avons travaillé toute la nuit pour préparer les fleurs, mais nous n’avons pas pu répondre à toute la demande », a expliqué la fleuriste Tan Lijuan.

HEROS DU RIZ

M. Yuan a commencé ses recherches pionnières sur le riz hybride en 1964. Après neuf ans de recherches et de tests laborieux, son équipe a réussi à cultiver une variété de riz hybride en 1973. Il a passé les quatre décennies suivantes à améliorer ce riz hybride, qui est aujourd’hui entré dans sa troisième génération.

En Chine, où le riz est l’aliment de base pour la majorité de sa population de 1,4 milliard d’habitants, la superficie annuelle de plantation du riz hybride a dépassé 16 millions d’hectares, soit 57% de la superficie totale de plantation du riz.

Le dévouement de M. Yuan pendant toute sa vie à la réduction de la faim a fait de lui un héros national et un nom connu en Chine.

« Nous avons fait le déplacement pour lui dire adieu. Nous, les agriculteurs, lui devons notre gratitude« , a indiqué Zhou Xiuying, âgé de 70 ans, dans la salle commémorative.

« Nous devons le remercier de nous avoir apporté de la nourriture« , a déclaré une mère à son jeune enfant sur le site.

En 1999, un astéroïde découvert par les Observatoires astronomiques nationaux de l’Académie des sciences de Chine a été nommé du nom de M. Yuan.

CHANGSHA, 24 mai (Xinhua)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here