Des archéologues ont récemment fait des découvertes étonnantes sur le célèbre site des ruines de Sanxingdui, dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest);

Un trésor d’objets raffinés en bronze, en or et en jade, dont au moins 10 objets en bronze découverts pour la première fois dans l’histoire de la civilisation humaine, a été mis au jour sur le site.

Une équipe conjointe d’archéologues de l’Institut provincial de recherche sur les reliques culturelles et l’archéologie du Sichuan, de l’Université de Beijing, de l’Université du Sichuan et d’autres institutions de recherche et universités a effectué les fouilles de six fosses sacrificielles sur ce site depuis 2020.

Les nouvelles découvertes proviennent principalement des fosses sacrificielles numéro 7 et numéro 8, portant le nombre total d’objets découverts dans les six fosses de Sanxingdui à près de 13.000, selon l’Institut provincial de recherche sur les reliques culturelles et l’archéologie du Sichuan.

Une boîte en bronze contenant un objet en jade vert, découverte dans la fosse numéro 7, est l’un des objets les plus remarquables. Le haut et le bas sont recouverts de couvercles réticulés en forme de tortue, et les côtés de la boîte sont ornés d’une charnière en bronze, de poignées en forme de têtes de dragon et de quelques bandeaux en bronze. L’analyse des microtraces a révélé que la boîte était enveloppée de soie, selon les archéologues. « Il ne serait pas exagéré de dire que ce contenant est unique en son genre, compte tenu de sa forme distinctive, de sa finesse artisanale et de sa conception ingénieuse. Bien que nous ne sachions pas à quoi il servait, nous pouvons supposer que les anciens le conservaient précieusement », a expliqué Li Haichao, professeur de l’Université du Sichuan et responsable des fouilles dans la fosse numéro 7.

Des objets en jade et des décorations en bronze, des figurines et des cloches ont également été découverts dans la fosse.

Dans la fosse numéro 8 voisine, les archéologues ont mis au jour divers objets, notamment des têtes en bronze avec des masques en or, une sculpture en bronze avec une tête humaine et un corps de serpent, un autel en bronze, une créature mythique géante en bronze et un objet en bronze en forme de dragon avec un nez de cochon.

« Les sculptures sont très complexes et imaginatives, reflétant le monde féerique imaginé par les gens à cette époque-là, et elles illustrent la diversité et la richesse de la civilisation chinoise », a indiqué Zhao Hao, professeur associé à l’Université de Beijing, qui dirige les fouilles de la fosse numéro 8.

Autour des fosses, les archéologues ont également trouvé des fossés à cendres, des fondations architecturales et de petites fosses à sacrificielles, des reliques culturelles, ainsi que des bambous, des roseaux, des graines de soja, et des bovins et des sangliers qui ont pu être sacrifiés.

Découvertes à la fin des années 1920, les ruines de Sanxingdui sont considérées comme l’une des plus grandes découvertes archéologiques du XXe siècle.

Situées dans la ville de Guanghan, à environ 60 km de Chengdu, capitale provinciale, les ruines, couvrant une superficie de 12 km2, seraient les vestiges du royaume Shu, datant d’environ 4.500 à 3.000 ans.

CHENGDU, 13 juin (Xinhua)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here