Une réponse rapide de Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), à une lettre envoyée par tous les participants de l’Atelier 2022 des cadres dirigeants des anciens mouvements de libération d’Afrique australe constitue une source d’inspiration pour les jeunes cadres de la région.

Nawanda Yahya, chef des participants tanzaniens, a estimé que recevoir une réponse de la part de M. Xi en moins d’une semaine était une source d’inspiration pour les cadres et dirigeants de partis africains qui ont assisté à l’atelier de deux semaines à l’Ecole de gouvernance Mwalimu Julius Nyerere, située dans le district de Kibaha, dans la Région côtière de la Tanzanie.

L’école de gouvernance a été co-fondée par six partis d’Afrique australe : le Chama Cha Mapinduzi (CCM) de Tanzanie, le Congrès national africain (ANC) d’Afrique du Sud, le Front de libération du Mozambique, le Mouvement populaire de libération de l’Angola, la SWAPO de Namibie, et l’Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (ZANU-PF).

« Nous étions ravis d’apprendre que le secrétaire général du Comité central du PCC nous a répondu en moins d’une semaine », a salué M. Yahya, cadre du CCM (au pouvoir) et commissaire du district de Tabora, lors d’une interview téléphonique récemment accordée à Xinhua.

« Obtenir une réponse en moins d’une semaine d’un dirigeant aussi occupé montre à quel point il est humble et comment il réagit rapidement aux préoccupations des populations », a-t-il ajouté.

Xi a exprimé dans la lettre son espoir que les participants assumeront volontairement la responsabilité et la mission qui leur ont été confiées par cette époque, prendront une part active dans la cause de l’amitié Chine-Afrique, poursuivront et transmettront l’esprit de l’amitié et de la coopération Chine-Afrique, et contribueront à l’établissement d’une communauté de destin sino-africaine de qualité.

Marcelina Chijoriga, directrice de l’Ecole de gouvernance Mwalimu Julius Nyerere, a déclaré pour sa part que la réponse et la reconnaissance de M. Xi étaient une chose importante qui a apporté plus d’espoir aux jeunes cadres des six partis africains et de l’Afrique dans son ensemble.

« Ils se sentent en mesure d’explorer le nouveau monde, de renforcer leurs propres capacités ainsi que celles de notre peuple et de contribuer comme il se doit au développement politique comme socio-économique de nos pays », a-t-elle noté, ajoutant qu »ils sont capables d’assumer des responsabilités et de participer activement aux neuf programmes de coopération dans le cadre du plan 2022-2024 du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) ».

Natangue Ithete, whip en chef adjoint de la SWAPO, a abondé dans ce sens : « Cela nous fait comprendre que l’union fait la force. Vous devez avoir la population à votre côté pour aller de l’avant, vous ne pouvez pas aller de l’avant tout seul ».

Du 25 mai au 2 juin, l’atelier a réuni 120 participants âgés de 22 à 45 ans, originaires de la Tanzanie, de l’Afrique du Sud, du Mozambique, de l’Angola, de la Namibie et du Zimbabwe.

L’atelier a permis aux jeunes cadres de se réunir sous le même toit, a témoigné Tendai Chirau, secrétaire adjoint de la ZANU-PF à la sécurité du Politburo, ajoutant que « cela signifie beaucoup pour nous ».

« Plus important encore, il y a des choses clés que nous avons apprises au cours de l’atelier telles que (…) la façon dont la Chine a pu sortir sa population de la pauvreté », a-t-il rappelé.

« Nous pouvons apprendre du PCC, il explore toutes les pistes pour aider les populations« , a affirmé Sibongile Besani, chef de la présidence de l’ANC.

DAR ES SALAAM, 16 juin (Xinhua)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here